Noël en Brocéliande

 

 

LA FORET DE BROCELIANDE

 

Origine de la Forêt de Brocéliande

 

 

De l’antique et mythique forêt de Brocéliande qui recouvrait bien avant notre ère une grande partie de la Bretagne, il ne resterait que le cœur,  assimilé à la Forêt de Paimpont.

Cette forêt, située en Centre Bretagne aux confins du Morbihan et de l’Ille-et-Vilaine,  s’étend sur 7 500 hectares. Elle est belle et pleine de charme. Sa flore magnifique est très diversifiée : espaces boisés, affleurements rocheux et landes, mégalithes, fontaines, étangs, tourbières … Un vent envoutant souffle dans des arbres majestueux dont le Chêne à Guillotin. Sa faune recèle des animaux tout aussi majestueux, tels les cerfs.

La Forêt de Brocéliande, réputée pour être un  lieu enchanté, féérique, plein de mystères, est imprégnée de personnages liés aux légendes arthuriennes et aux contes de chevalerie, tels Merlin l’Enchanteur, le roi Arthur et la Reine Guenièvre, les chevaliers de la Table Ronde, Lancelot du Lac et la conquête du Graal, les fées dont  Viviane, Morgane … et tout un petit peuple des forêts : korrigans, farfadets … Merlin l’Enchanteur était un homme des bois, un druide magicien doué pour la métamorphose, commandant aux éléments naturels et aux animaux.

Au détour des chemins, on peut y trouver plusieurs lieux légendaires : la fontaine de Baranton devant laquelle le druide Merlin l’Enchanteur aurait rencontré la fée Viviane, le tombeau de Merlin, le Jardin aux Moines,  le Tombeau du Géant, le Miroir aux Fées et ses mystérieux reflets, l’Hôtié de Viviane, le Val sans Retour où Morgane enfermait ses amants infidèles, l’Eglise de Tréhorenteuc, la Chapelle St Jean, le Château et l’étang  de Comper, l’Etang du Pas du Houx, le Château de Trécesson,  le Pont du Secret, l’Abbaye de Paimpont, le Village du Gué et la Motte Salomon, les Forges de Paimpont  ...

Un arbre d’or a été implanté  en 1991 pour rappeler que la forêt est un bien aussi précieux que l’or.

Cette forêt reste absolument fascinante mais on dit qu’aujourd’hui encore il s’y passe des choses étranges et qu’il vaut mieux de ne pas s’y aventurer après la tombée de la nuit, au risque d’y faire de curieuses rencontres. En effet, quelques êtres humains marginaux y ont élu domicile et dorment parfois tout nus dans les clairières ou sous les frondaisons. D’autres se rassemblent pour pratiquer des rituels celtiques, druidiques à certaines époques du calendrier. Ainsi des mariages druidiques placés sous la protection de la nature pour en assurer la pérennité sont célébrés par un druide  au solstice d’été (juin ou juillet).

 

 

 

« Découvrir Brocéliande, c’est aussi marcher à l’intérieur de soi-même et celui ou celle qui n’a pas compris cette vérité première risque de repartir déçu »  (citation de l’Abbé Gillard, ancien recteur de l’Eglise de Tréhorenteuc)

 

«L’important n’est pas de savoir si une voie détient la vérité,

l’important est que cette voie chante à notre âme »

 

« Dans la forêt de Brocéliande

Bravig ez eo bale (il fait bon se promener) … 

J’entends le vent chanter mon nom dans la vallée… »

(extrait de l’Album « Avalon »  - Gwennyn)

 

 

A voir et à écouter :

Veillées contes et musique par le conteur Ozegan à la Maison des Sources à Tréhorenteuc

http://www.ozegan.com/conteur-ozegan-agenda.html

Rendez-vous avec la lune sur les murs de l’Abbaye de Paimpont

tous les soirs de 18 h à 20 h, du 20 décembre 2017  au 7 janvier 2018

https://www.google.fr/search?source=hp&ei=LfMzWunYO8HuUsDpmYgI&q=la+lune+en+broc%C3%A9liande&oq=la+lune+en+broc%C3%A9liande&gs_l=psy-ab.12..33i22i29i30k1.192.6830.0.9726.21.20.0.0.0.0.489.2849.0j7j4j1j1.13.0....0...1c.1.64.psy-ab..8.13.2848...0j0i22i30k1j33i21k1j33i160k1.0.DiUjFNOZP

 

 

 

NOEL EN BROCELIANDE

 

 photo d'une partie d'une fresque peinte dans le bourg de Tréhorenteuc

 

Chers amis internautes,

 

"si vous étiez un personnage ou un animal (réel ou imaginaire), la nuit de Noël dans la forêt enchantée de Brocéliande, lequel seriez-vous et pourquoi ?"

 

 

Mamiannick serait une chouette, curieuse, attentive au bon déroulement de la soirée, très rêveuse et un peu poète aussi. Elle vous accueillerait à l’orée de la forêt puis, prenant son envol feutré, vous guiderait sur des chemins balisés par une myriade de lucioles, de vers luisants, de champignons phosphorescents, jusqu’à notre cercle magique de Noël installé dans une clairière..

 

La fée Thalie, entourée de ses trois Cavaliers King Charles, arriverait dans son carrosse de cristal tiré par Enza, puissante Terre-Neuve noire.

 

Alain de Lorraine, pour annoncer son arrivée,  aurait envoyé son éclaireur chargé de ce message :

"Depuis des temps immémoriaux, il se passe des choses étranges dans la Forêt de Brocéliande, qui a toujours été habitée par des êtres fabuleux.

La nuit de Noël, lorsque dans le ciel apparaît la lune et que les étoiles commencent à scintiller, toutes sortes de créatures, personnages et animaux fantastiques, sortent de leurs refuges secrets. Les arbres séculaires, jusque là témoins attentifs mais impassibles, se parlent alors dans un langage impénétrable et se déplacent en agitant leurs branches, pour se regrouper autour de leur roi :  l'Arbre d'Or.

Ici plus qu'ailleurs, c'est une nuit magique, une nuit sacrée. Je voudrais être cet altier et impressionnant pur-sang blanc immaculé à l'allure majestueuse, toujours enveloppé d'un fascinant nuage vaporeux. Poitrail  puissant, crinière et queue flamboyantes, grandes ailes lumineuses, sabots d'or phosphorescents, yeux d'acier transperçants, naseaux fumants et frémissants. 

Grâce à un flair infaillible et des pouvoirs extraordinaires, je transporterais à une vitesse prodigieuse les hôtes légendaires de cette forêt enchantée vers leur mystérieux rendez-vous. Je voudrais être le messager qui annonce, dans toute la Bretagne, la Grande Nouvelle..."

 

Montant la garde pendant toute la nuit, Jacky serait un gros vieux sanglier effrayant à la peau bien blindée,  ses yeux jetteraient des éclairs, ses défenses se dresseraient menaçantes, pour bouter hors de la forêt les êtres malveillants, les braconniers,  les créatures maléfiques, les vilaines bêtes et toutes sortes de dangers que je vous laisse imaginer.

 

 

 

On se doutait bien que Bernard ne serait pas ce sanglier dont il avait si peur pendant son enfance en lisant les aventures de Sylvain et Sylvette.

 

Jacky serait aussi le picoura qui frapperait les 3 coups sur le tronc d’un arbre pour ouvrir notre théâtre de Noël.

 

Au centre de notre cercle : le cerf Bernard, la biche Martine, agenouillés, veillant sur le faon Jésus.

Message de Bernard « Je suis le cerf qui bramait cet automne vers fin septembre au creux de la forêt , heureux de cette nuit de Noel qui me permet de choyer la biche blottie contre mes flancs, qui nous donnera en mai prochain de jolis faons »

Pour la circonstance, un faon est né prématurément à Noël !

 

 

Cathy (Thyca Niglos) serait aussi une biche « Dans la forêt de Brocéliande, la nuit de Noël, je serais une biche car dans la crèche cela serait un peu magique … »

 

Madeleine également une biche pour sa douceur.

 

Il n’est pas interdit, Bernard, d’avoir plusieurs biches !

 

Au-dessus de nos têtes, pour nous éclairer : la voute céleste étoilée et une belle grosse lune jouant à cache-cache derrière les bras des arbres. La voie lactée nous saupoudrerait de mille poussières d’étoiles.

 

Autour de nous une farandole d’elfes et de lutins nous offrant le plus beau des ballets.

Empruntant à Merlin l’Enchanteur ses dons de métamorphoses, Mamiannick se transformerait aussi en fée jouant de la harpe, accompagnée par une grive musicienne et  les nombreux oiseaux de la forêt.

 

Mon amie, Aquarella  serait un elfange (oui : mi-elfe, mi ange) et la nuit de Noël, qui accrocherait aux branches des arbres de la forêt, de petites étoiles argentées scintillantes, ainsi que des oranges toutes dorées. Ainsi, les promeneurs qui les ramasseraient le jour de Noël pourraient faire un vœu en les cueillant.

 

 

Thalie serait successivement la fée Popote, touillant avec amour le fricot de Noël dans le chaudron magique, puis une fée guérisseuse puisant de l’eau à la Fontaine de Baranton pour apaiser les maux des uns et des autres et nous offrir une cure de jouvence.

 

Mon amie Morgane serait une fée, pour répandre partout de la poudre magique de bonheur, de joie, de guérison et d'amour...

 

Marie serait un lapin blanc caracolant au pied des arbres avec ses congénères.

 

Nos amis de Bourgogne, Fifi et Poupette, les Jeanneau lapins, arriveraient en retard car venant à dos d’escargots.

 

 

Chantal serait un hibou « hou-hou-hou … » pour donner l’alerte en cas d’approche d’ intrus.

 

Marie-Thé. un écureuil pour offrir les noisettes du dessert.

 

Jaky, un ami qui ne voit pas très bien,  serait une chouette ou un hibou pour voir la nuit et pouvoir se déplacer facilement.

 

Mon amie, Soleilvie, serait « une fée flocon de neige. Tout simplement parce qu’elle amènerait la douceur du blanc manteau de neige. Si elle était un animal, elle serait un loup blanc parce que le loup est un animal magnifique et qui est très famille, Noël c’est famille. »

 

Mamiannick verrait bien un cercle de louves blanches autour de nous pour nous protéger.

 

La fée Apolline et ses chevaux blancs, galopant sur les sentiers à travers les landes, viendrait nous rejoindre.

 

montage réalisé par A.N. à partir d'images enregistrées sur Pinterest

 

Et bien sûr Merlin l’Enchanteur, la fée Viviane ne seraient pas loin …

 

Merci de rêver avec nous  à notre Noël imaginaire en Forêt de Brocéliande.

 

JOYEUX NOEL A TOUS.

 

Thalie et Mamiannick – 24 décembre 2017

 



21/12/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres



... ...

Vivre en Bretagne...
... ...

c'est le pied !





Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion