Les Saints de Glace

 

 

 

 



Le printemps a des douceurs telles
Que l'homme intègre ne peut que
Peindre de tendres aquarelles
Et jeter ses rancoeurs au feu.
L'âme, le cœur, l'esprit, l'idée :
Tout dans l'être est à l'unisson
De la création agitée
Par de délectables frissons.

On jette au feu les vieilles pailles.
Les têtes vibrent de projets.
Les propos vont à la gouaille
S'ils ne vont pas au guilleret.
Et tond à ras son vert gazon
De pâquerettes émaillé.

L'humeur est légère et badine.
Marion peint à neuf ses volets.
Suzon sème des capucines
Dans des pots avec des bleuets.
Dans les cours d'école, les filles
Dansent de gracieux menuets.
Les garçons négligent les billes
Et s'affrontent au jeu du béret.

Tout est lumière. Tout est joie.
L'espérance entrouvre ses ailes
Protégeant les treilles du froid
Et l'humain des vaines querelles.
Les saints de nos calendriers
Veillent sur les grands travaux
Chacun distribue à propos
Ses instructions aux jardiniers.

Tout est paix ! Tout est harmonie !
Le sylvain essaie ses pipeaux.
La source sous la mousse prie.
L'oiseau nidifie dans l'ormeau.
Hélas viendront les saints de glace.
Viendront les fantoches à tout braire,
Les déplorables trublions
Les traditionnels va-t-en guerre.

Façonniers d'un sombre négoce
D'où viennent-ils ? Que veulent-ils ?
Ces Pancraces aux langues féroces
A la suffisance fertile
Tempêtes, gelées noires, orages !
Leurs poings sans raison brisent tout
Rien n'y échappe. Leur saccage
Est vraiment l'œuvre de voyous.

Lorsque comme après une guerre
Le pays n'est plus que gadoue
Ils s'en vont le regard pervers
Cracher ailleurs dans le ragoût.
C'est ainsi on ne peut rien faire,
Il faut régler cette facture
Pour que croisse la primevère
Dans les jardins de la nature.

On leur préfère Pierrot ou Gilles
mais on ne peut les éviter
Ils sont trois et depuis Virgile
Ils ravagent jardins et vergers.
Le printemps a des douceurs telles
Que l'homme intègre ne peut que
Peindre de tendres aquarelles
Et jeter ses rancoeurs au feu.

Mais attention les saints de glace.
Les saints fantoches à tout braire,
Ont déjà quitté leur paroisse
pour redorer les jeux d'hiver.

smr



07/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres



... ...

Vivre en Bretagne...
... ...

c'est le pied !





Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion