Au revoir mon Papounet d'Amour

Perdre un être cher tel qu'un papa, c'est difficile et douloureux... Même adulte, on se sent orphelin. Le temps laissera la place aux souvenirs.

 

cadre papounet 28 mars 2016.jpg

 

 

 

 

AU REVOIR MON EPOUX CHERI

AU REVOIR MON PAPOUNET D’AMOUR

 

 

Au revoir, mon époux chéri et fidèle compagnon de nos joies et de nos épreuves en cette vie,

Je te redis tout mon amour.

 

Au revoir, mon Papounet d’amour, continue à veiller sur moi et à me protéger comme tu l’as toujours fait.

 

Quand tu nous manques, nous mettons notre main sur notre cœur et nous fermons les yeux car nous savons que c’est le seul endroit où tu existes toujours.

 

Photo Gilbert Je pars].jpg

 

 

Les CD que nous avons écouté au crématorium

 

Un être aimé vient de mourir (de mon très cher ami Glenn Hoël) 

 

Puisque tu pars (interprété par les prêtres) 

 

L'hymne à l'Amour (interprété par les stentors) 

 

Amazing Grace chanté en breton.

 

 

Dernier hommage au columbarium

 

RESTE AVEC MOI

 

Oui, Seigneur, je le sais bien … même si je ne veux pas encore y croire.

 

Nous étions si proches l’un de l’autre et maintenant c’est fini.

Aujourd’hui j’ai tellement de choses à régler

mais je commence à mieux comprendre peu à peu.

Aide-moi, Seigneur à traverser ces jours d’épreuve.

Donne-moi du courage quand j’en aurai besoin.

Fais que je puisse rencontrer des personnes

qui m’acceptent avec ma fragilité et mes larmes.

Toi, mon Dieu, reste auprès de moi

Viens partager ma peine.

(extrait du Livret de prières « Seigneur soutiens-moi dans mon deuil)

 

 

HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN

 

Nous avions ensemble fait tant de choses,

et voilà que maintenant tu nous quittes.

Nous avons mangé et bu avec toi,

avec toi nous avons partagé les soucis et les travaux quotidiens,

avec toi nous avons partagé tant de projets et tant d’espoirs.

Il y a tant de choses encore que nous aurions voulu faire ensemble

mais tout cela semble s’arrêter aujourd’hui

et ce n’est plus ensemble que nous allons réaliser ce que tu espérais.

Comme un mur, la mort nous sépare de toi.

mais, comme le souffle du vent qui balaie les obstacles,

notre amitié, notre affection et notre espérance s’en iront te rejoindre

là où désormais tu nous attends près de Dieu.

(auteur inconnu)

 

 

 



22/04/2017
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres



... ...

Vivre en Bretagne...
... ...

c'est le pied !





Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion