Mort

 

 

« Après moi j’aimerais laisser seulement un fond sonore, rien de plus » (Guy MARCHAND)

 


 

« Aux grands hommes, la patrie reconnaissante » (Devise au Panthéon)

 


 

« C’est parce que je sais que je vais mourir que je vis intensément »   (un malade)

 


 

« Ce n’est quelquefois qu’en perdant ceux qu’on aime qu’on sent combien on les aimait » (Alfred de MUSSET)

 


 

« En fermant les yeux de ceux qui meurent, ce sont eux qui nous ouvrent les yeux de la vie » (Marie-Christine BARRAULT)

 


 

 « Faire son deuil, c’est faire la paix avec la souffrance et le chagrin » (Catherine BENSAID – psychiatre)

 


 

« Gloire à notre France éternelle ! Gloire à ceux qui sont morts pour elle ! » (Victor HUGO – Hymne)

 


 

« Il faut mourir à une vie pour renaître à une autre » (Anatole FRANCE)

 


 

« Il faut que vos parents meurent pour savoir ce qu’ils vous ont laissé » (Marie DRUCKER)

 


 

« Il restera de toi ce que tu as semé au jardin du bonheur » (extrait faire-part décès)

 


 

« Je choisirai le paradis pour le climat et l’enfer pour la compagnie » (Mark TWAIN)

 


 

« Je ne suis pas mort, j’ai arrêté de vivre »

 


 

« L’instant où nous naissons est un pas vers la mort » (VOLTAIRE)

 


 

« L’âge de la mort est très relatif ; il y a des gens qui se sont laissés mourir à 30 ans et qui ont été enterrés à 80 ! »

 


 

« La mort est une formalité désagréable, mais tous les candidats sont reçus » (Paul CLAUDEL)

 


 

« La mort n’est pas l’obscurité. C’est une lampe qui s’éteint car le jour se lève »

 


 

« La mort ? Tant qu’elle n’est pas là, tu es là. Quand elle sera là, tu n’y seras plus » (Eugène IONESCO)

 


 

« La Toussaint est le jour où les morts de demain vont rendre visite à ceux d’hier » (Henri  UVERNOIS)

 


 

« La tragédie de la mort est en ceci qu’elle transforme la vie en destin » (André MALRAUX »

 


 

« Le destin est venu nous séparer mais cela mon cœur ne peut l’accepter »

 


 

« Le deuil … c’est une souffrance d’ordre spirituel, un sentiment qu’on a tendance à étouffer car il est insupportable » (Catherine BELLUT ROBIN, médecin du travail à la MSA)

 


 

« Le malheur de l’avoir perdu, ne doit pas nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu »

 


 

« Le plus beau présent de la vie est la liberté qu’elle vous laisse d’en sortir à votre heure »

 


 

« Le plus malheureux dans l’expérience est que quand on l’a atteinte, on a aussi atteint l’âge de la mort ! »

 


 

« Les morts sont des invisibles et non pas des absents » (SAINT AUGUSTIN)

 


 

« L’espérance, toute trompeuse qu’elle est, sert au moins à nous mener à la fin de la vie par un chemin agréable » (LA ROCHEFOUCAULD)

 


 

« Mourir, c’est mal élevé ; c’est comme partir au milieu d’une phrase » (Annie GIRARDOT)

 


 

« Ne pleure pas celle que tu as perdue. Au contraire, réjouis-toi de l’avoir connue »

 


 

« Notre mort n’est que très simple. Celle des autres est insupportable » (Jean COCTEAU)

 


 

« Nous mourrons, quand il n’y a plus personne pour qui nous voulons vivre »

 


 

« On a beau s’éloigner des cimetières, on finit toujours par s’y installer » (auteur ?)

 


 

« On aime s’endormir et non dormir ; on voudrait être mort mais pas mourir »  (Jean-Claude BRISVILLE)

 


 

« On est vraiment mort quand il n’y a personne pour se rappeler notre nom, sur cette terre » (DANY LAFERRIERE dans l’Odeur du café)

 

citation on est vraiment mort.jpg

 


 

« On ne se prépare pas à la mort, on se détache de la vie »  (Paul CLAUDEL)

 


 

« Partir, c’est mourir un peu. Mais mourir, c’est partir beaucoup » (Alphonse ALLAIS)

 


 

« Pour honorer mes chers disparus, le cimetière est un lieu qui ne me convient pas … trop aligné, trop froid. Ceux que j’aime, c’est au creux de mon cœur que je les garde bien au chaud »

 


 

« Pourquoi maintenant rien, pourquoi hier encore tout » (J. PARENT)

 


 

« Quand on sait que l’on va mourir, on ne sait plus vraiment comment vivre… l’espoir c’est de continuer sa route le plus longtemps possible, malgré les souffrances, à se tordre et à rester penchée au-dessus du lavabo pour vomir sa douleur,  car on reste accroché à la vie … » (Ouest-France 13.03.2003 - Article « Parlez-moi du crabe, mais aussi du beau temps » Annie Le Broc’h, souriante, malgré les souffances que lui inflige son cancer)

 


 

« Sa vie n’a pas été qu’un chemin de roses »

 


 

« Si les corbillards roulent si lentement, c’est parce que les morts prennent enfin le temps de vivre » (LESIO)

 


 

« Si seulement on pouvait avoir une échelle assez grande pour monter au paradis te voir, mon petit papa, je serais la plus heureuse, je t’aime. »

 


 

« Tous les jours vont à la mort, le dernier y arrive »

 


 

« Toute sa vie, on passe son temps à dire adieu à ceux qui partent, jusqu’au jour où on dit adieu à ceux qui restent »

 


 

« Tout finit afin que tout recommence, tout meurt afin que tout vive » (Jean Henri FABRE)

 


 

« Tu es la lumière de mon cœur, enfouie au plus profond de moi. Et là, je te promets qu’à jamais tu resteras »

 


 

« Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé » (Alphonse de LAMARTINE)

 


 

« Un voilier disparaît derrière l’horizon. Déjà, ailleurs, quelqu’un s’écrie : le voilà, il arrive ; »

 


 

« Vas où tu veux, meurs où tu dois »

 


 

« Vivre est une chanson dont mourir est le refrain » (Victor HUGO)


 

 



16/02/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres



... ...

Vivre en Bretagne...
... ...

c'est le pied !





Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion